C’est dans le journal « Le monde » que j’ai découvert ces romans d’actualité. Actualité « coronavirus » s’entend ! Je vous présente ces livres assez édifiants sur la mentalité humaine en cas de pandémie… Et cela donne froid dans le dos !

Une émission TV pendant le confinement en Italie présentait une appli gsm pour… dénoncer ses propres voisins anonymement auprès de la police ! Et je pense que cela fonctionnerait parfaitement en Belgique…
Mise à jour : Les policiers de ma région ont effectué de nombreuses heures supplémentaires pour vérifier les dénonciations parvenues aux autorités ! Quel monde...

ANNA de Niccolo Ammaniti

Date de publication originale – 29 septembre 2015

Sicile, 2020. Un virus mortel, « la Rouge », a déferlé sur l’Europe quatre ans auparavant et décimé la population adulte ; les jeunes, eux, sont protégés jusqu’à l’âge de la puberté. Anna se retrouve seule avec Astor, son petit frère de quatre ans.
Elle doit affronter le monde extérieur avec ses cadavres, ses charognards, ses chiens errants et affamés, l’odeur pestilentielle, pour trouver, quand il en reste, des médicaments, des bougies, des piles, des boîtes de conserve, avec comme unique guide dans cette lutte pour la survie, le cahier d’instructions que lui a légué leur mère avant d’être emportée par la maladie.
Lorsqu’Astor disparaît, Anna part à sa recherche, prête à défier les bandes d’enfants sauvages qui errent à travers les rues désertes, les centres commerciaux et les bois. Mais l’ordre appartient au passé et les règles d’autrefois ont été oubliées. Pour réussir à sauver Astor, Anna va devoir en inventer de nouvelles, parcourant ce monde à l’abandon où la nature a repris ses droits, ne laissant que les vestiges d’une civilisation qui a couru à sa propre perte.
Une véritable odyssée des temps modernes où s’entremêlent lumière et ténèbres, un duel permanent entre la vie et la mort.

Voir aussi ce replay de FranceTv « Un livre un jour « 

L’HOMME VERTICAL de David Longo

Date de publication originale : 16 janvier 2013

Après un scandale qui a détruit sa vie et sa carrière, Leonardo, écrivain et professeur à l’université, s’est retiré dans son village natal. Mais la barbarie s’est répandue dans tout le pays. L’armée est en déroute. Les gens ont peur et prennent les armes. Les lignes téléphoniques sont coupées, les banques à court d’argent et les pharmacies n’ont plus de médicaments. La vague de violence atteint les collines paisibles où Leonardo mène sa vie tranquille, l’obligeant à faire face à un nouveau monde sans lois ni repères. La fuite en France ou en Suisse semble être la seule issue possible. C’est ainsi qu’un voyage périlleux commence et conduit le protagoniste au-delà des frontières de la haine, du mal et du courage.

Posté le 29 avril 2020 par Thierry
haut de page