Violences faites aux femmes

Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes

La violence contre les femmes est un obstacle à la construction de sociétés inclusives et durables.

Il est impossible pour une société de s’épanouir si la moitié de sa population vit dans la peur d’être violentée.

L’observation de cette journée symbolise la mobilisation contre la violence à l’égard des femmes et nous rappelle que les femmes doivent être au cœur du changement.

Dans mon travail, j’ai été souvent confronté à cette problématique complexe. Aucune violence ne doit être tolérée à l’égard des femmes (et de qui que ce soit d’autre d’ailleurs).

Nous devions souvent faire face à un gros problème: après avoir déposé plainte, nous assistions régulièrement à un retrait de plainte dans les jours suivants. En dialoguant avec la victime, nous pouvions percevoir les motivations de ces retraits de plainte: peur de son conjoint, peur de perdre ses enfants, peur de perdre une sécurité financière, peur du qu’en-dira-t-on, peur de… Et là, c’est au Parquet de décider des suites à accorder aux plaintes actées…

Pourtant, des solutions et aides existent: assistante sociale de la police, maisons d’urgence, services d’accueil et d’écoute,…

Les services de police sont (doivent) être des services d’accueil et d’écoute !

Je vous propose cet outil, le violentomètre !

Cet outil est aussi téléchargeable au format pdf ici

Si cela peut vous aider ou aider une connaissance…

Dans un couple, la violence faite à la femme est un enfer qui s’aggrave avec le temps, un cercle vicieux à l’issue plus qu’incertaine !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.